Xavier Crettiez et Pierre Piazza (dir.) - Du papier à la biométrie. Identifier les individus

jeudi 15 juin 2006, par Source externe
Ouvrage collectif paru aux presses de Sciences Po. Juin 2006.

Du papier à la biométrie. Identifier les individus. Xavier Crettiez et Pierre Piazza (dir.). Les Presses de Sciences Po. Collection Académique. Juin 2006, 24€. ISBN : 2-7246-0989-1

Présentation de l’éditeur

La biométrie est présentée aujourd’hui comme la solution technologique la plus appropriée pour faire face aux menaces inédites auxquelles l’Occident est (ou serait) confronté. Dans ce contexte, ce livre vient rappeler l’effort constant de l’État pour mieux identifier les personnes à des fins policières, administratives et politiques.

De l’Ancien Régime à la France contemporaine, en passant par la Troisième République et Vichy, l’ouvrage retrace le cheminement mouvementé et les enjeux des processus d’identification. Il montre que depuis la période absolutiste, l’État s’est efforcé de fixer sur papier sa propre population, des marginaux jusqu’aux citoyens les mieux intégrés.

Les auteurs font également la lumière sur les pratiques d’encartement de certaines catégories d’individus, dans l’URSS stalinienne ou la France des Trente Glorieuses. On retiendra le cas des étrangers, dont la mise à l’écart administrative contribue à délimiter l’espace national tout autant qu’à prévenir de supposés périls.

Des initiatives régionalistes au refus britannique d’une mise en carte des citoyens, les résistances ont été constantes. Ainsi, la défiance envers l’encartement paraît-elle plus que jamais d’actualité, à l’heure où la traçabilité des personnes sur internet et l’apparition de la biométrie s’imposent comme des exigences sécuritaires.

Xavier Crettiez, directeur du CARPO, est professeur de science politique à l’UVSQ.

Pierre Piazza, Maître de conférences de science politique à l’Université de Cergy-Pontoise.

Ont contribué à cet ouvrage : Didier Bigo, Vincent Denis, Laurent Laniel, Benoît Larbiou, Thierry Leterre, Nathalie Moine, Gérard Noiriel, Carlos Miguel Pimentel, Yves Poirmeur, Alexis Spire, Vincent Tchen.

Sommaire

Introduction, Xavier Crettiez et Pierre Piazza
- Des identités biométrisées
- Contrôler, nationaliser, incarner
- Un regard pluriel

I - GENÈSE D’UNE PRATIQUE

Chapitre 1 / L’identification des personnes, Gérard Noiriel
- Un nouveau paradigme
- Un nouveau regard sur l’État

Chapitre 2 / L’encartement, de l’Ancien Régime à l’Empire, Vincent Denis
- Genèse de l’encartement à l’époque moderne
- L’invention des papiers
- L’impact des papiers jusqu’à la Révolution française

Chapitre 3 / La « carte d’identité de Français » sous Vichy, Pierre Piazza
- Une filiation technique avec la Troisième République
- Une rupture avec la logique républicaine

II - L’ÉTAT EN ACTION

Chapitre 4 / Médecins hygiénistes et mise en carte des étrangers (1925-1940), Benoît Larbiou
- L’encartement de l’état de santé
- L’encartement des caractéristiques biologiques

Chapitre 5 / Logique de police et droit de séjour des étrangers (1945-1975), Alexis Spire
- Le contrôle du séjour
- Le maintien de l’ordre social et politique
- Transformations de la logique de police

Chapitre 6 / Le passeport intérieur soviétique à l’époque stalinienne, Nathalie Moine
- Une extension des exigences de contrôle
- Une inflation des catégories ciblées
- Réformer un système trop complexe

Chapitre 7 / Encartement et contrôles d’identité, Vincent Tchen
- Des contrôles animés par des finalités propres
- Statuts juridiques et finalités des contrôles

III - RÉSISTANCES ET PERSPECTIVES

Chapitre 8 / Les cartes d’identité régionalistes, Xavier Crettiez
- Une initiative ambiguë
- Le rapport vécu à la carte

Chapitre 9/ L’exception Britannique, l’identité non-écrite, Carlos Miguel Pimentel
- Le projet Major : une carte de crédit d’État
- Le projet Blair : une carte sans contrôle d’identité
- Les libertés anglaises contre l’État inquisiteur
- Du droit non écrit à l’identité non écrite

Chapitre 10 / L’encartement, réponse au terrorisme (France / Grande-Bretagne) ?, Laurent Laniel et Pierre Piazza
- La carte d’identité enrôlée dans la lutte antiterroriste
- Un instrument en inadéquation avec l’objectif affiché ?
- Les avatars de la légitimation par le terrorisme

Chapitre 11 / Le visa Schengen et le recours à la biométrie, Didier Bigo
- Le visa Schengen et le rapport à la « frontière mobile »
- La mise à l’écart des étrangers
- Lèpre, peste et ban-optique

Chapitre 12 / la biométrisation des identités, Entretien de Xavier Crettiez et Pierre Piazza avec Philippe Melchior, directeur de la « mission biométrie » au ministère de l’Intérieur

Chapitre 13 / Le repérage par la trace électronique, Thierry Leterre
- Quel modèle d’approche ?
- Territoires, mouvement, identités
- Traces et contrôles

Conclusion / Entre logique d’identification et résistance identitaire, Yves Poirmeur
- L’idéal de l’encartement
- Les résistances à l’encartement

Bibliographie